1,67 mètre d’énergie positive pétillante

Temps de lecture : 3 minutes

Lorsque l’on intègre l’équipe de Kelly, la première chose qui frappe, c’est sa bienveillance. Toujours un petit mot doux lorsqu’on fait face à des doutes, toujours une petite attention lorsque l’on rencontre un souci, toujours un coup de main lorsqu’un problème frappe à la porte. Oui, on est chanceux chez Mavana.

Mavana est avant tout une histoire de rencontres, d’envie commune, de souhait d’amélioration continue de notre façon de consommer (notamment des outils connectés), et bien évidemment un travail d’équipe. Nous sommes ravis de vous présenter aujourd’hui un autre membre de Mavana.

Premiers pas ​

Si vous lui demandez de raconter son parcours professionnel, Kelly ne vous parlera pas de ses postes, de ses responsabilités, de ses chiffres. Non, elle préfèrera partager ses expériences humaines, les équipes extraordinaires, les personnalités uniques qu’elle a rencontrées mais surtout les nombreux clients qu’elle a aidés. Pourtant, elle en aurait des histoires inédites à raconter. D’abord chez Vivadia, puis chez Mobiquithings et enfin chez Sierra Wireless (tiens, ça ne vous dit pas quelque chose ? Si vous avez raté un épisode, il est ici). Et toujours dans le monde de l’IoT qui la passionne.

Un trait d’union entre le monde de l’IoT et ses clients ​

Elle a longtemps cherché sa vocation avant de se rendre compte qu’elle s’orientait naturellement vers un métier où les relations humaines étaient au centre. Pour elle, l’IoT (l’Internet des Objets), c’est surtout connecter des gens grâce aux objets, un moyen de faciliter leur vie, pas un générateur de pollution qui collecte des données inutiles.

Ce trait de caractère l’a certainement amené à considérer son rôle commercial différemment, en plaçant les besoins des clients en première ligne de la « to-do list ». En tant que responsable de compte, elle est du genre à veiller toute la nuit pour aider à résoudre des problèmes quand une crise opérationnelle survient pour un de ses clients – même si ce n’est pas son rôle premier, elle n’hésite pas à aller combattre le feu. Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, Kelly entretient avec ses clients une relation très fidèle (ou serait-ce l’inverse ?).

« Qu’est-ce qu’il y connait aux femmes Rick Hunter ? » ​

L’entrepreneuriat est quelque chose qui l’attire depuis longtemps, sans vraiment oser franchir le pas. Elle attendait d’être inspirée par un projet ambitieux tel que Mavana. Sa curiosité la pousse à apprendre tous les jours, à se perfectionner sans cesse, à faire grandir ses compétences. Elle sait négocier des termes contractuels avec un client du CAC40 et donner une formation technique à un(e) entrepreneur(euse) dans la même demi-journée. Une slasheuse née !

Alors, quand Gillo lui a parlé de l’idée de Mavana, elle a été parmi les premières à répondre à l’appel. Une évidence. Elle souligne souvent l’importance de choisir une solution adaptée au besoin du client et de l’accompagner pour répondre aussi à une attente du marché. Elle en a vu des projets qui semblaient intéressants sur le papier mais qui n’avaient pas vraiment d’utilité dans le quotidien de chacun, et qui sont malheureusement devenus des échecs commerciaux.  Nous ne les citerons pas bien sûr, car on a tous le droit à l’erreur…

« Faire les choses parce qu’on a envie de les faire. » ​

Elle a tout de suite été convaincue par la vision de Gillo et est heureuse d’œuvrer pour le bien commun en ayant l’occasion d’inventer ses propres règles. Kelly veille à ce que l’équipe qui construit Mavana ne tombe pas dans des refuges bloquants, dans des habitudes de travail réconfortantes. Elle secoue la noix de coco pour en extraire un jus inédit et savoureux, en y ajoutant les épices qu’elle souhaite. Il est important de rebattre les cartes pour créer une nouvelle donne sur le plateau de l’épanouissement professionnel. Elle fait murir les idées d’organisation agile, d’égalité de salaire ou encore de méthodologie pour conseiller au mieux ses clients.

« Lire des romans de SF sur la plage, c’est ça ma journée idéale » ​

Oui, parce que bien loin des clichés, notre petite geekette cultive les plaisirs simples. Kelly, ce n’est pas la fausse écolo qui souhaite faire bonne figure, ou surfer sur une vague de greenwashing. Notre bretonne, fille de la ville, n’a pas vraiment la main verte et elle n’aime pas trop les petites bêtes [surtout celles avec des pattes (sic !)]. Mais elle fait attention à chaque élément naturel, parce qu’elle est persuadée que si les humains sont sur Terre c’est pour protéger notre planète. Et donc, même si ce sont des petits gestes, elle réduit sa consommation de viande, trie ses déchets et réduit ses déplacements. C’est également ça, la bienveillance au quotidien.

En bref, Kelly, c’est une faiseuse, une tricoteuse, une passionnée, une alliée patiente qui démêlera votre pelote de nœuds pour en faire un beau projet. Promis, elle prendra soin de vos idées comme de son chaton, avec douceur.

p.s. : ne l’invitez pas à un rendez-vous professionnel au restaurant, elle mouline tellement des bras quand elle parle que neuf fois sur dix elle envoie tout valser sur la table ! 🙂

Vous pourriez aussi aimer...